C.G.T Saint Gobain Cognac

C.G.T Saint Gobain Cognac

Celui qui lutte peut perdre… celui qui ne lutte pas a déjà perdu…(À méditer) Tous ensemble, unis nous sommes plus forts.


Owens-Illinois,le chômage partiel......

Publié par C.G.T Saint Gobain Cognac sur 12 Juin 2012, 16:01pm

Catégories : #Info fédération du verre céramique

http://www.verreceram-cgt.fr/img/banner.png

Owens-Illinois,le chômage partiel et les arrêts de fours pour augmenter leurs profits !

 

Les syndicats d’Owens-Illinois France considèrent la situation sociale très préoccupantes, dans une délibération adoptée le 15 mai, les organisations syndicales déclarent que

 

"Le comité central d’entreprise d’OI Manufacturing France réuni le 15 mai 2012 a eu connaissance des faits suivants :

 

• Arrêts temporaires complémentaires 2012 qui conduisent à des arrêts temporaires à froid de fours à Reims et Vayres ainsi que des arrêts supplémentaires à Puy Guillaume voir arrêt à froid d’un four, Béziers, Veauche.

 

• Plan d’occupation du personnel d’OI Manufacturing France pouvant aller jusqu’au chômage partiel.

Le CCE considère que ces faits sont préoccupants pour l’avenir du personnel. Il décide en conséquence de déclencher la procédure d’alerte interne prévue par l’article L2325-23 du code du travail et demande à la direction de lui fournir les explications sur ces faits

 

 

Lors de ce CCE la direction a en effet annoncé une amplification importante des freinages de production, non sans conséquences sur le personnel.

Des surcapacités ont été annoncées au mois d’avril selon la direction le principal marché concerné est le vin avec l’arrivée agressive sur les prix de Vidrala, verrier espagnol.

Cinq sites sont concernés par ces freinages, principalement trois :

 

• Vayres avec l’arrêt à froid du four 1(4 lignes) de mi juin à fin décembre

 

• Reims avec l’arrêt à froid du four 3 (4 lignes) du 1er juin jusqu’à mi novembre.

 

• Puy Guillaume avec une augmentation conséquente des freinages de production, cette usine produisant pour divers marchés, une analyse est en cours pour une éventuelle concentration de ces arrêts sur un four, ce qui se traduirait par l’arrêt à froid du four 7 (4 lignes) de début juillet jusqu’à mi novembre.

 

• Veauche de mai à décembre.

 

• Béziers d’avril à décembre.

 

La direction indique que les fours vont être arrêtés proprement, que des audits vont être effectués et que s’il y a nécessité des travaux seront réalisés pour que les redémarrages se passent correctement.

 

Les investissements annoncés à Vayres sur la machine 12 et à Puy Guillaume avec de nouveaux brûleurs sur le four 7, des détecteurs de métaux et les ventilateurs du four 8 sont maintenus ; par contre les investissements sur les machines 52 et 54 sont suspendus.

 

Conséquences sur le personnel, avec un impact particulier sur les sites où des fours sont arrêtés :

 

• Arrêt total de l’intérim sur les 3 sites.

 

• Planification de toutes les absences prévisibles (CP, Récup, RTT, heures supplémentaires…)

 

• Avoir un principe d’équité pour l’occupation du personnel des sites concernés.

 

• Formation.

 

• Le recours au chômage partiel sera la dernière mesure à mettre en œuvre quand toutes les autres solutions seront épuisées. Les premières évaluations faites, montrent qu’il est possible d’y avoir recours entre 0 et 15 à 20 jours maximum par personne.

Le comité central d’entreprise a refusé de donner un avis sur ces freinages de production et a décidé de déclencher un droit d’alerte.

 

Pour la CGT la stratégie du groupe OI a une part beaucoup plus importante dans cette situation que la crise.

La situation est d’ailleurs globalement préoccupante dans toute l’industrie verrière, c’est pourquoi la Fédération organisera une rencontre de tous les syndicats CGT de la branche verre conditionnement, en vue d’organiser une riposte d’envergure nationale pour éviter la destruction massive d’emplois qui se profile.

Plus que jamais l’action unie et solidaire est à l’ordre du jour !

Commenter cet article