C.G.T Saint Gobain Cognac

C.G.T Saint Gobain Cognac

Celui qui lutte peut perdre… celui qui ne lutte pas a déjà perdu…(À méditer) Tous ensemble, unis nous sommes plus forts.


Condren Les verriers de Saint-Gobain....

Publié par C.G.T Saint Gobain Cognac sur 23 Juillet 2011, 10:46am

Catégories : #Actualité Saint Gobain

http://www.lunion.presse.fr/sites/all/themes/ghmlunion/logo.png

 

Condren Les verriers de Saint-Gobain prêts à bouger

 

 

       http://www.lunion.presse.fr/media/imagecache/article-taille-normale/protec/2011-07/2011-07-23/201107234e2a3b1419d60-0.jpg                                              

 

 

 

Les salariés de Saint-Gobain produits industriels vont partir en vacances l'esprit préoccupé. Si la menace qui pèse sur 53 emplois se confirme, ils annoncent un plan d'action costaud pour la rentrée.


A la veille de la fermeture du site pour les congés d'été, les délégués syndicaux de l'usine Saint-Gobain produits industriels (SGPI) ont fait le point sur la situation de l'emploi après l'annonce d'un plan social voici quelques semaines.

 

Seuls 37 salariés que les 90 que compte encore l'usine seraient conservés.

 

 

 Alain Destrain, secrétaire du comité du groupe Saint-Gobain, présent hier sur le site, espère que l'action menée par les salariés obligera la direction à faire de nouvelles propositions.

 

Quelle réindustrialisation ?

 

« Les salariés sont passés par tous les stades. Au départ, Condren fermait. Ensuite, il restait quelque chose. Aujourd'hui, ça évolue. Laisser 37 salariés ici, c'est inacceptable et c'est pas viable », expose Alain Destrain, lui-même salarié de Vauxrot, autre site axonais du groupe touché par deux plans sociaux.

 

« Il n'est pas acceptable de parler de social avant d'évoquer l'économie », poursuit Freddy Camus, secrétaire CGT du comité d'entreprise.

 

En accord avec les délégués FO, Arnaud Polfliet et Mickael Laurent et la CFTC, les délégués CGT exigent des dirigeants du groupe une réponse : « Si demain il y a restructuration, quels projets pour le site SGPI de Condren et quelle réindustrialisation pour le département ? » « L'Aisne est le berceau du groupe Saint-Gobain et la direction s'y désengage », ponctue Alain Destrain.

 

Les délégués syndicaux demandent à la direction d'examiner d'autres pistes de marchés afin de produire « un vrai projet industriel ».

 

Les représentants syndicaux veulent que soit étudiée « la possibilité de développer des marchés qui aujourd'hui ne sont pas à la SGPI » pour essayer de développer de nouveaux métiers et sauver non pas les 90 emplois restants mais le plus possible.

Graziella BASILE

Commenter cet article