C.G.T Saint Gobain Cognac

C.G.T Saint Gobain Cognac

Celui qui lutte peut perdre… celui qui ne lutte pas a déjà perdu…(À méditer) Tous ensemble, unis nous sommes plus forts.


Etre Respecté

Publié par C.G.T Saint Gobain Cognac sur 25 Juin 2009, 11:24am

Catégories : #Actualité Saint Gobain



ETRE RESPECTE

TOUT SIMPLEMENT

 

 

C’est à une très forte majorité que les salariés ont rejeté l’accord sur la prime de rendement.

 

Personnels

Pour la signature

Contre la signature

Contre avec dénonciation

Journée

37%

10%

53%

Equipes

4%

31%

65%

TOTAL

16%

23%

61%

 

Soit 16 % pour et 84% contre.

 

De par la volonté des salariés, la CGT ne sera donc pas signataire de cette accord et compte tenue des nouvelles règles de négociation dans l’entreprise du 1er janvier 2009                                     
 celui-ci ne peut s’appliquer.

 

Par ce rejet massif les salariés entendent envoyer un message clair et fort à la direction.              
Ils ne réclament pas l’aumône mais ils veulent être respectés en tant que tels et reconnus pour ce qu’ils sont et représentent.

 

Ils exigent que les négociations s’ouvrent et s’appuient sur leurs revendications et non celles de la Direction.

 

Au travers de la gestion de cette crise la direction a franchie une nouvelle étape dans sa conception du dialogue social.                                                                                                       
Cela a généré des tensions que nous nous sérions aisément  passés. En assignant des salariés devant le Tribunal D’Instance, elle était pleinement consciente de ces actes et des possibles retombés de ceux-ci. Elle en porte l’entière responsabilité tant sur les conséquences que sur les difficultés événements qui pourraient en découler.

 

La CGT entend et comprends l’expression du mécontentement des salariés toutes catégorie confondue, elle considère que celui-ci doit s’exprimer de façon encore plus forte au travers d’actions et initiatives collectives solidaires. Ce conflit particulièrement dur va laisser des traces qui vont être très difficilement voire impossible dans certains cas à estomper. Nous appelons l’ensemble des salariés à être vigilant et à porter toute l’attention sur les séquelles induites par cette gestion digne du 19ème siècle.

 

Dans ce conflit les salariés ont fortement exprimé un besoin de revalorisation salariale au travers d’une prime. Mais par le rejet de l’accord final c’est tout le mal être de chacun qui s’exprime.                                                                                                                                      
Lors de la consultation vous avez été extrêmement nombreux à exprimer un sentiment de  dédain de la part de notre direction.

 

Les salariés rejettent aussi la conception Gagnant- Gagnant, car depuis maintenant de nombreuses années se sont eux et eux seuls qui subissent les mauvais choix industriels et des politiques impulsées.

 

 la CGT propose aux salariés de construire un projet  alternatif au travers de  l’élaboration d’un cahier revendicatif pour un autre rapport social dans l’entreprise dans la société, et le prétexte de la crise n’atténuera en rien l’expression revendicative des salariés.

 

La CGT est fermement positionnée au niveau national afin que les salariés ne fassent pas les frais d’une crise dont ils ne sont en rien responsables.

 

Ce travail, la CGT l’a commencé voici plusieurs mois en élaborant des propositions concrètes afin de sortir de la crise.

 

1)      Priorité à l’emploi, à l’augmentation des salaires et la reconnaissance des qualifications ;

2)      Pour une autre politique de recherche et d’innovation ;

3)      Pour un plan cohérent en faveur du développement durable ;

4)      Pour plus de démocratie et droits nouveaux d’intervention pour les salariés ;

5)      Pour la création d’un pôle public financier afin de réorienter le financement des entreprises…

6)      Pénibilité et retraite


Propositions servant de base a la construction des journées nationales d’action des 29 janvier, 19 mars, 1 mai, 26 mai, 13 juin, mais aussi au travers de la conférence nationale sur l’industrie, pour le développement de l’emploi et de l’industrie.                                                                                      
Ce travail engager, la CGT en appelle aux salariés afin qu’il se poursuive sur le lieu de travail dans l’entreprise.

 

L’avenir des salariés de Cognac ne passera pas par moins de CGT comme certains le sous entendent.

 

Mais par un engagement encore plus fort de l’ensemble des salariés dans la construction d’une organisation syndicale s’appuyant sur des valeurs humaine, sociale, culturelle et porteuse de l’expression revendicative de tous les salariés.

 

Organisation syndicale forte de nombreux  syndiqués ou l’expression de chacun est garanti par un fonctionnement démocratique, ou chacun compte pour un dans les choix et décisions.

 

Et cela ne peut pas ce construire sans les salariés, sans vous, sans toi……..

 

Alors engagez vous, syndiquez vous.

 

 

                                                                       Le syndicat CGT de la verrerie de Cognac

 

                                                                                                                                                   Le  24 juin 2006

Commenter cet article