C.G.T Saint Gobain Cognac

C.G.T Saint Gobain Cognac

Celui qui lutte peut perdre… celui qui ne lutte pas a déjà perdu…(À méditer) Tous ensemble, unis nous sommes plus forts.


THOUROTTE (60) Saint-Gobain Sekurit arrête définitivement un four

Publié par C.G.T Saint Gobain Cognac sur 18 Juin 2009, 08:21am

Catégories : #Actualité Saint Gobain

Saint-Gobain Sekurit arrêtera définitivement un de ses cinq fours, l'année prochaine. Toute une ligne de production disparaîtra, d'où sortent des lunettes chauffantes (pare-brise arrières des voitures). « On ne connaît pas encore la date précise. Une quinzaine de personnes va être reclassée, explique Jean-Pierre Damien, secrétaire CFDT du CE. Cela va faire l'objet de négociations, mais nous avons des garanties qu'elles retrouveront un poste dans l'usine. »


Le site, sur lequel pointent quelque 400 salariés, va connaître, en outre, des départs en pré-retraite. « À partir de 58 ans et demi. Les conditions restent à négocier, mais devraient être correctes », précise Jean-Pierre Damien.


Pour le syndicaliste, l'arrêt du four est « un moindre mal » : « Il faut le faire tourner en 3 X 8, pour que ce soit rentable. Là, il tourne en 2 X 8. Le peu qu'on fait encore sur cette ligne va être délocalisé. » Des lignes de production ont déjà été abandonnées en Italie et en Allemagne.

« La prime à la casse a limité les dégâts »

L'équipementier automobile, qui fabrique 1,5 million de pare-brise par an, a dû ralentir sa production. Les commandes de lunettes chauffantes ont baissé de 25 %. L'entreprise a été contrainte de mettre ses salariés en chômage partiel. Des mesures « atténuées » depuis. « La prime à la casse a limité les dégâts », observe Jean-Pierre Damien.


Le groupe va investir sur une de ses lignes - là encore des lunettes chauffantes - pour améliorer la cadence et maintenir l'activité.


Le secrétaire du CE nourrit-il des inquiétudes sur la pérennité du site ? « Pour l'instant, non. Saint-Gobain, c'est une société française qui n'a jamais employé la manière forte. Les plans sociaux se sont toujours bien passés. Mais il reste toujours des inquiétudes, quand on voit ce qui se passe chez les autres équipementiers. »

Commenter cet article