C.G.T Saint Gobain Cognac

C.G.T Saint Gobain Cognac

Celui qui lutte peut perdre… celui qui ne lutte pas a déjà perdu…(À méditer) Tous ensemble, unis nous sommes plus forts.


Note n°13 ou 14 et fin des Notes!!!!!!!

Publié par C.G.T Saint Gobain Cognac sur 18 Juin 2009, 08:37am

Catégories : #Actualité Saint Gobain


A VOUS DE JUGER

 

La dernière réunion paritaire concernant la prime de rendement a eu lieu ce matin (le 17 juin) à 09h30. La CGT est restée fidèle aux revendications construites avec les salariés. 

La direction nous a donné ses dernières propositions soit : 
une nouvelle augmentation pour les coefficients inférieurs à 1 sur la prime fixe. Pour la prime variable, la direction ne propose toujours pas de plancher fixe mais démarre à 78 % au lieu de 78.5%.
 

Ce qui pour la CGT est encore trop élevé.

Pour une personne jour (ETF, ETN, VA, MOULERIE):
Le gain serait de 44 € brut (avec la prime fixe modifié et la prime variable) pour un rendement de 78%. En dessous de cette valeur, le gain n’est plus que de 29€ brut.
                                  

Pour une personne en équipe visite :
le gain serait de 28€ brut pour un rendement à 78% et en dessous de cette valeur de 13€ brut                                                                  
Le personnel dont le coefficient sur la prime fixe est supérieur à 1% ne bénéficie que de 15 € brut sur un rendement à 78%.
 
En dessous de cette valeur pas de gain…                                             

L’accord sera soumis à signature le mardi 23 juin 2009 comme elle l’a toujours fait la
CGT consultera tous les salariés qui étaient dans le mouvement afin qu’ils nous soumettent leurs avis
.                                              

LA CGT DOIT ELLE SIGNER CET ACCORD ?                                          

Pour la CGT, les propositions de la direction malgré un petit plus sont très largement inférieures aux revendications construites avec les salariés.

                  C’est vous qui décidez.

                                                                                                                           

 

 

                                                                                                                                                                     LE 16/06/09

                                                       La délégation CGT

Commenter cet article